1er mai : une balade pédagogique sous le soleil

1er mai : une balade pédagogique sous le soleil

C’est en voyant passer une affiche sur le compte Twitter de la FFMC 88 qu’Arnaud, 34 ans, a choisi de s’inscrire à cette balade pédagogique. Pas tout à fait jeune permis mais presque puisqu’il a passé l’examen il y a 18 mois seulement, il a surtout vu là l’occasion de faire une sortie moto en bonne compagnie.

Le rendez-vous était fixé à 9 h à Épinal où les participants étaient accueillis par Michel l’organisateur de cette action, et café et croissants les attendaient dans une salle confortable. Les présentations ont été faites rapidement : motards de tous âges, et machines tout aussi diverses (sportive, roadster, trail, routière…)

La partie théorique, face au tableau blanc, a commencé par la spécificité du roulage en groupe : le positionnement en quinconce, le respect des distances de sécurité, calculs à l’appui (le chiffre des dizaines de la vitesse multiplié par trois) et l’interdiction de se doubler.

Ensuite, Michel a abordé les trajectoires de sécurité (l’importance du regard), le passage des épingles serrées, le maintien du corps à l’intérieur de sa courbe sans déborder de la ligne blanche et un rappel sur les giratoires (où se placer, quand mettre ses clignotants, etc.)

Avant de partir rouler, quelques gilets airbags – commandés à l’occasion de l’opération spéciale de l’antenne des Vosges, en partenariat avec la DDT – ont été remis aux acheteurs présents.

À 10 heures, tout le petit groupe s’est élancé à l’assaut du massif vosgien avec un placement stratégique : chaque animateur voyait deux motos dans son rétroviseur, un dernier fermait le cortège. Les conditions météo étaient idéales : grand soleil, mais pas trop chaud.

Arnaud ajoute qu’il a vraiment apprécié les points de vue, la diversité du parcours (des cols aux profils différents et quelques routes départementales tranquilles), le rythme plutôt cool et les trois pauses pédagogiques qui ont permis de corriger quelques trajectoires, les règles du roulage en groupe ayant été bien suivies dès le départ. Michel notera d’ailleurs, plus tard, que les trajectoires de sécurité se sont bien améliorées au fil des kilomètres.

À mi-journée, l’auberge de « La Fourmi » les attendait : le propriétaire avait même prévu un emplacement à plat réservé aux motos. Comme annoncé, chacun a pu profiter d’un repas convivial et très copieux, certains ont même eu un peu de mal à fermer leur blouson au moment de repartir ! Le retour s’est fait sur une autre route, avec encore beaucoup de virages à négocier pour le plus grand plaisir de tous.

Avec plus de 5 heures de balade dans la journée pour environ 250 km, la fatigue se faisait bien sentir, le bonheur aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*