Quelles sont les conditions d’homologation d’un échappement de remplacement ?

Quelles sont les conditions d’homologation d’un échappement de remplacement ?

À cette question, voilà la réponse du ministère des transports.


Le règlement n°92 indique que le silencieux doit porter la marque d’homologation et que :

  • 4.3 Le dispositif silencieux d’échappement de remplacement doit être étiqueté par le fabricant, qui indique le ou les types du ou des véhicules pour lequel ou lesquels une homologation a été accordée.
  • (…)
  • 4.5 Le dispositif d’échappement de remplacement doit être fourni dans un emballage ou comporter une étiquette devant contenir les indications suivantes :
    • a) La marque de fabrique ou de commerce du fabricant du dispositif et de ses éléments ;
    • b) L’adresse du fabricant ou de son représentant ;
    • c) La liste des modèles de véhicule auxquels le silencieux de remplacement est destiné.

Ne pas dépasser les valeurs mesurées, conformément aux prescriptions de l’alinéa c) du paragraphe 3.3, avec le même véhicule équipé du silencieux d’origine tant pendant l’essai en marche que pendant l’essai à l’arrêt.


Pour information complémentaire, même les chicanes amovibles sont également prévues dans le texte :

6.3.1.   Dispositions relatives à la protection contre toute manipulation non autorisée

Les dispositifs silencieux d’échappement de remplacement non d’origine ou ses composants doivent être conçus de telle sorte qu’il ne soit pas possible d’en retirer les chicanes ou les cônes de sortie, ainsi que toute pièce servant principalement à atténuer le bruit. Les pièces indispensables doivent être fixées de telle sorte qu’elles ne puissent être enlevées facilement (par exemple être boulonnées) et que leur absence causerait des dégâts irréversibles pour l’ensemble.

6.3.2.   Dispositifs silencieux d’échappement de remplacement non d’origine à modes de fonctionnement multiples

Les dispositifs équipés de modes multiples réglables manuellement ou électroniquement et pouvant être sélectionnés par le conducteur doivent satisfaire aux prescriptions dans tous les modes de fonctionnement. Les valeurs d’émissions sonores mesurées doivent correspondre à celles obtenues dans le mode le plus bruyant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*