Stationnement motos : la bombe à retardement de Hidalgo

Stationnement motos : la bombe à retardement de Hidalgo

Convaincus d’alléger le trafic en ville, les utilisateurs de deux-roues n’admettent pas le stationnement payant et la réduction des places disponibles.

L’administration parisienne, préférant manifestement les piétons et les vélos à tout le reste, prépare un nouveau tour de vis, capital celui-là, visant les deux et trois-roues motorisés. Et même s’il est reporté au 1er septembre 2022, le principe du stationnement payant révulse les motards alors qu’ils estiment participer à la fluidité du trafic. Ils débarrassent le plancher parisien de leurs voitures, mais, en plus, ils ne viennent pas gonfler la masse des passagers des transports en commun, déjà surchargé

Source : Stationnement motos : la bombe à retardement de Hidalgo | Automobile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*