Les Membres du Parlement Européen veulent une assistance intelligente pour contrôler la vitesse sur les motos.

« Nous ne soutenons aucun équipement technique qui enlève le contrôle de la moto du pilote, et donc – bien que nous comprenions le besoin de réduire la vitesse dans certaines situations – nous considérons que toute Assistance Intelligente de la Vitesse qui touche au contrôle du moteur est un danger pour les motocyclistes »

(Commentaire du Secrétaire Général de la FEMA, Dolf Willigers)

 

Pour souligner quelques demandes des députés européens :

• Le Parlement appelle à davantage d’investissements dans l’infrastructure pour la sécurité en insistant sur les zones qui ont les taux les plus élevés d’accidents : un cadre de classification des routes qui relie mieux les limites de vitesse avec la structure de la route, en lien avec le système d’approche pour la sécurité.

• Côté véhicules, le Parlement appelle à inclure des éléments de la sécurité des véhicules dans les inspections techniques périodiques. Il appelle aussi à ce que toutes les motos soient équipées d’ABS, et que les systèmes d’assistance à la vitesse intelligents (ISA) soient installés dans tous les nouveaux véhicules, y compris les motos. En plus, l’eCall devrait être monté sur toutes les motos. (…)

Source : Les Membres du Parlement Européen veulent une assistance intelligente pour contrôler la vitesse sur les motos. – Fédération Française des Motards en Colère

Dolf Willigers  - FEMA

Dolf Willigers, Secrétaire Général de la FEMA