Circulation inter-files : nouvelle expérimentation dans 21 départements à partir du 2 août 2021

La nouvelle expérimentation pour la Circulation Inter-Files sera effective dès ce lundi 2 août pour une durée de 3 ans et concernera les départements suivants : les Bouches-du-Rhône, la Haute-Garonne, la Gironde, l’Hérault, l’Isère, la Loire-Atlantique, le Nord, le Rhône (y compris la métropole lyonnaise), le Var, les Alpes-Maritimes, la Drôme, le Vaucluse, les Pyrénées-Orientales, les 8 départements de la région Île-de-France.

À titre expérimental, à partir du 2 août 2021, la circulation inter-files (CIF) sera de nouveau autorisée pour les deux-roues et trois-roues motorisés circulant sur les autoroutes et les voies rapides, lorsque le trafic y est dense, dans 21 départements. Une première expérimentation, menée entre 2016 et 2021 sur une zone géographique plus réduite, avait présenté des résultats mitigés. Le rapport d’évaluation du centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA) de janvier 2021 montrait, dans certaines zones, une augmentation de l’accidentalité, mais les données quantitatives étaient limitées et les circonstances des accidents pas toujours connues avec exactitude.

L’expérimentation a également présenté des effets positifs, notamment une amélioration générale du respect des vitesses par les 2RM en inter-files et de son acceptabilité par tous les usagers de la route, y compris par les conducteurs de véhicules légers.

Enfin, l’expérimentation a permis de renforcer la pédagogie sur la CIF, notamment grâce à la formation des jeunes conducteurs dans les centres de conduite des zones d’expérimentation.

Cette nouvelle expérimentation vise à étudier de nouvelles conditions de la pratique de la CIF sur un périmètre géographique élargi.

L’expérimentation durera 3 ans(…)

Source : Circulation inter-files : lancement d’une nouvelle expérimentation dans 21 départements à partir du 2 août 2021 | Sécurité Routière

Pour mémoire, la FFMC demandait la légalisation de la pratique de la circulation interfiles : la DSR a « choisi » (il y avait une contrainte légale) de renouveler l’expérimentation parce que les résultats de la 1re expérience n’étaient pas suffisamment parlants pour légaliser tout de suite (le Conseil d’État ne l’aurait pas accepté).

Nous vous avions tenu informé de tout ça en avril/mai lorsque nous avons participé à la mise en œuvre de cette nouvelle expérimentation, qui est bien plus et mieux cadrée que la précédente mais, ce qui est important surtout, c’est que la tolérance demeure (dans le cadre défini) et que l’enseignement de la pratique puisse se poursuivre, ce qui était notre priorité dans le contexte contraint de la DSR.


Mise à jour

Autorisée depuis le 2 aout dans 21 départements, un communiqué au sujet de l’interfile annonçant la « prochaine arrivée » de la signalisation parait 11 jours plus tard !

L’arrêté paru au Journal officiel ce 13 août 2021 procure aux gestionnaires de voirie, responsables de la mise en application de cet arrêté, l’ensemble des caractéristiques techniques (format, emplacement, gabarit du panneau). C’est une première étape indispensable permettant de lancer la commande et la fabrication de ces panneaux.

Plus précisément, un panneau d’information, de type « SR » selon la grammaire de la signalisation, sera installé pour informer les usagers de la route, notamment les conducteurs de deux ou trois roues motorisés, de 3 règles de la circulation inter-files : la vitesse maximale autorisée en circulation inter-files (50 km/h), la pratique uniquement sur des voies congestionnées et le positionnement entre les deux voies les plus à gauche de la chaussée.

Un panneau complémentaire, de type « B14 », pourra également être implanté pour rappeler la vitesse maximale autorisée en inter-files. Les panonceaux « M4c », portant l’inscription « en inter-files », et « M9z », portant l’inscription « rappel », rappelleront le contexte de l’expérimentation.