La FFMC redescend dans les rues !

ÇA SU-FFIT !

→ 40 ans que la FFMC propose, met en place ses propositions, démontre qu’elles fonctionnent.

→ 40 ans de propositions basées d’abord sur l’humain et l’éducation puisque le cerveau est la technologie embarquée la plus performante qu’on puisse trouver pour conduire un véhicule.

→ 40 ans que la FFMC place l’éducation et l’entretien des infrastructures avant l’équipement, la technologie, et surtout la répression et les contraintes.

Et on nous dit encore qu’il faudrait plus d’éléments pour légaliser l’interfile qui profite à tous, à la fois en mettant les deux-roues en sécurité hors des trajectoires des carrossés, mais aussi en fluidifiant la circulation, pour moins de bouchons et moins de pollution !

On nous ressort des rapports d’experts – payés par les deniers publics bien entendu – dont les propositions axées sur le contrôle et la sanction sont complètement déconnectées des réalités du terrain. Sans compter que la FFMC a déjà démontré que ces mesures, recyclées d’un vieux rapport de 2008, le rapport Guyot, sont au minimum sans effet voire contreproductives.

 

Alors oui, la FFMC redescend dans la rue. Pour que la mobilité des deux-roues puisse enfin être reconnue comme servant l’ensemble de la société. Pour qu’enfin, on considère qu’éviter les accidents par la formation et l’éducation est prioritaire, devant la répression ou les obligations qui ne font que réduire les conséquences d’accidents, mais ne les évitent pas.

Pour la moto, pour cesser de contrarier une pratique qui profite à tous, rejoignez-nous, en participant aux actions, en proposant votre assistance de bénévoles, en adhérant ! Tout sauf rester derrière un clavier pour des critiques virtuelles qui ne feront rien avancer.

Avec nos différences voire nos désaccords, nos préférences, nous avons un point commun : nous voulons défendre la moto. Faisons-le ensemble, tous et toutes, forts de ces différences qui font notre richesse.

Ensemble, plus forts.

Le Bureau national