Barbe à Belfort contre le 80 km/h : ça ne passe pas !

Deux représentants de la FFMC 88 étaient à Belfort ce vendredi pour soutenir la délégation FFMC90 et poser quelques questions à Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la Sécurité routière.

Selon Michel « son unique argumentaire est que les motards représentent 1,8 % de la circulation et 22 % des décès donc nous devrions être contents de cette mesure ! Quand je lui ai rappelé qu’en Allemagne, les routes secondaires sont limitées à 100 km/h, il a juste répondu que « les Allemands sont les Allemands ». Ce qui démontre bien que les comportements liés à l’éducation et à la formation sont LA solution, et certainement pas la répression routière ! ».

Lorsqu’ils lui ont ensuite demandé en quoi les nouvelles dimensions des plaques et les gants homologués pouvaient améliorer la sécurité des motards, le délégué est resté silencieux. En revanche, il a reconnu que l’allocation à l’entretien des routes a diminué de 3 milliards (sur les 7.5 milliards alloués précédemment) mais qu’il n’y pouvait rien.

Voilà ce qu’on appelle un dialogue de sourds !

 

Emmanuel Barbe à Belfort : ça ne passe pas ! – Moto Magazine

Ce vendredi 13 avril au matin, Emmanuel Barbe était en déplacement à Belfort. Le délégué interministériel à la sécurité routière continue ainsi sa visite des régions pour tenter de rendre plus digestes les annonces faites par le Premier ministre début janvier, dont le très décrié 80 km/h.

Source : Emmanuel Barbe à Belfort : ça ne passe pas ! – Moto Magazine – leader de l’actualité de la moto et du motard