Sécurité routière : les motards meilleurs élèves que les cyclistes en 2021 ?

Sécurité routière : les motards meilleurs élèves que les cyclistes en 2021 ?

Chiffres et indicateurs des accidents de la route en 2021 : une baisse pour les automobilistes, les motards, les piétons, une hausse pour les cyclistes et les conducteurs d’engins de mobilité alternative

La mortalité en fonction du véhicule :

  • La mortalité routière est en baisse en 2021 pour les automobilistes, avec 1 411 décès (211 tués de moins soit -13% par rapport à 2019, et 168 tués de plus soit +14% par rapport à 2020).
  • La mortalité routière des deux-roues motorisés baisse également avec 670 décès (92 tués cyclomotoristes et 578 tués motocyclistes) soit -10,5% comparé à 2019 et +15,7% par rapport à 2020
  • La mortalité des piétons baisse plus que la moyenne en 2021, avec 416 personnes tuées (67 tués de moins qu’en 2019 soit -14% et 25 tués de plus qu’en 2020 soit +6%).
  • La mortalité des usagers de véhicule utilitaire est stable entre 2021 et 2019 (98 personnes tuées pour ces 2 années, soit 39 de plus qu’en 2020).
  • La mortalité des cyclistes augmente fortement avec 226 personnes décédées en 2021 (39 de plus qu’en 2019 et 48 de plus qu’en 2020). Pour la première fois depuis 20 ans, la mortalité des cyclistes dépasse le seuil des 200 tués
  • La mortalité des utilisateurs d’EDPm (Engins de Déplacement Personnels Motorisés) est en forte hausse : 22 personnes sont décédées en 2021 contre 10 en 2019 et 7 en 2020.
  • Hausse de +33% de la mortalité des camionneurs en 2021 (48 tués soit 12 de plus qu’en 2019 et 15 de plus qu’en 2020).

 

La mortalité en fonction de l’âge :

  • La mortalité routière baisse pour les adultes en 2021 par rapport à 2019 (à l’exception des 65–74 ans) mais augmente pour les enfants et les adolescents : 183 personnes de moins de 18 ans ont été tuées en 2021, soit 30 de plus qu’en 2019 et 32 de plus qu’en 2020. Cette hausse est significative ! On ne sait pas d’où elle provient ?
  • Les personnes âgées de 25 à 34 ans : 401 tués soit -115 tués de moins qu’en 2019 ( -28,5%), montrent la plus forte baisse et c’est une bonne chose car c’est l’une des tranches d’âge parmi les plus concernées par les accidents et les accidents graves. Le fait que les jeunes urbains se détournent de la voiture ou la moto doit y participer. Les derniers baromètres montrent que de plus en plus de jeunes (18-24 et 25-34) ne souhaitent plus absolument obtenir le permis et un véhicule s’inscrit peut être dans ce recul.
  • La baisse de la mortalité des seniors de 75 ans et plus est également notable : 86 personnes tuées de moins en 2021 (446 tués) par rapport à 2019.

 

La mortalité en fonction du réseau routier :

La mortalité en baisse s’observe, globalement, sur tous les réseaux routiers. Les 1 732 personnes tuées sur les routes hors agglomération hors autoroutes se répartissent ainsi :

  • 655 tués dans les 38 départements ayant relevé la VMA (vitesse maximale autorisée) à 90km/h sur tout ou partie du réseau (bilan stable par rapport à 2019).
  • 1 077 tués dans les 57 départements n’ayant pas modifié la VMA (bilan en baisse de -16,4% par rapport à 2019).

Des chiffres qui permettent de constater un effet positif mais non spectaculaire de l’abaissement de la vitesse maximale autorisée. Les départements qui ont relevé la VMA montrent un bilan stable tandis que les autres montrent tout de même une baisse.

 

Source : https://moto-station.com/moto-revue/actu/confinement-teletravail-pas-de-discotheque-moins-de-3-000-victimes-sur-la-route-en-2021/526116

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*