L’électrique, pas très éthique selon Amnesty International !

Amnesty International a profité d’un sommet sur les voitures électrique en Norvège pour pointer du doigt la fabrication des batteries nécessaires à leur fonctionnement. De quoi écorner l’image vertueuse de l’électrique, soutenue tant par les constructeurs que par le gouvernement. On vous explique pourquoi.

Sans contester l’urgence climatique et l’impérative nécessité d’y trouver des réponses adaptées, Amnesty International a profité du Nordic Electric Vehicle Summit d’’Oslo pour dénoncer les pratiques de certains constructeurs automobiles au sujet des batteries. D’après l’ONG, leur fabrication s’accompagnerait de nombreuses atteintes aux droits humains. Elles auraient aussi un impact négatif sur l’environnement. (…)

Source : L’électrique, pas très éthique selon Amnesty International (…) – Moto Magazine – leader de l’actualité de la moto et du motard