Circulation Inter Files des motos : halte au feu !

Circulation Inter Files des motos : halte au feu !

La circulation entre les files par les motos dans les embouteillages fait l’objet d’une expérimentation qui prend fin ce 31 janvier. L’occasion de démêler le vrai du faux, et surtout, de procéder à des ajustements et nous préparer à l’avenir grâce à la prochaine expérimentation promise par la Déléguée interministérielle à la sécurité routière.

On a beaucoup lu de gros titres alarmistes concernant la fin de l’expérimentation qui signerait la fin de la circulation interfiles des deux-roues motorisés. La réalité est bien différente et, pour éviter les malentendus, voici quelques explications :

- Défendue par la FFMC depuis toujours, la Circulation Inter Files (CIF) n’a jamais été autorisée mais expérimentée. Cette expérimentation avait pour but de déterminer si cette pratique pouvait faire l’objet d’un article de loi spécifique du code de la route.

- Cette expérimentation, qui a débuté en 2016, était soumise à plusieurs règles, définies en collaboration avec la FFMC et l’AFDM puis le CNPA : en particulier, cette pratique n’est possible qu’en cas de circulation très congestionnée voire arrêtée, avec une vitesse maximale de 50 km/h, une faible différence de vitesse avec les voitures, uniquement entre l’avant-dernière et la dernière voie de circulation, et sur certains axes bien définis.

La plaquette CIF éditée par la FFMC et le CNPA en 2016

- Afin de tirer les enseignements de cette pratique, le CEREMA a réalisé une étude dont la conclusion est qu’on ne dispose pas d’assez d’éléments pour trancher en faveur ou en défaveur de cette pratique.

La période d’observation qui prend fin le 31 janvier a permis de noter des améliorations dans la pratique, mais les règles n’ayant majoritairement pas été respectées, et l’accidentalité ayant augmenté, on ne pouvait pas s’attendre à ce que la DSCR applaudisse. De là à dire que les verbalisations vont tomber, il y a un pas que certains, en mal d’infos qui font réagir, n’ont pas hésité à franchir. La réalité est bien plus nuancée. Il y aura probablement des opérations de verbalisations « coup de poing » pour ceux qui roulent en dépit du bon sens en interfile, mais certainement pas des verbalisations massives, qui n’ont d’ailleurs jamais été pratiquées alors même que la pratique a toujours été interdite !

La FFMC appelle d’ailleurs les motards qui seraient verbalisés pour la pratique de l’interfiles de nous le faire savoir par mail : sn@ffmc.asso.fr. C’est l’occasion également de rappeler à tous que si nous voulons que cette pratique devienne légale à l’issue de la future expérimentation, il est bon de ne pas faire n’importe quoi et de respecter les règles de bon sens quand on pratique la circulation interfiles. L’avenir de cette nécessaire pratique en dépend !

Voir en ligne : Bilan de l’expérimentation de la CIF par le CEREMA