Plein Pot Flash – Janvier 2018 (2)

Bonjour à toutes et tous,

Ce weekend ont eu lieu à plusieurs endroits de notre département (Rambervillers, Épinal…) des manifestations contre l’abaissement prévu des vitesses autorisées sur notre réseau de routes secondaires, sur tout le territoire national.

La presse s’en est fait naturellement l’écho.

La FFMC 88 (Fédération Française des Motards en Colère, département des Vosges), si elle comprend ces mécontentements et les partage pleinement, tient toutefois à se désolidariser de cette dernière initiative.

En effet, par l’amalgame de revendications totalement étrangères au sujet et par l’inorganisation flagrante relevée par la presse, ces manifestations de mécontentement légitime ne se sont pas déroulées dans le cadre ni dans la forme de ce que la FFMC 88 entend promouvoir.

La FFMC 88 rappelle :

– que sa détermination à lutter contre ces mesures iniques est totale ;

– que l’abaissement des limitations de 90 km/h à 80 km/h ne servira en rien la sécurité, si chère à la FFMC, mais qu’elle rançonnera encore un peu plus les usagers raisonnables qui auront dépassé de quelques km/h cette nouvelle limite ;

– qu’elle s’est impliquée depuis toujours dans la sécurité routière par des actions de prévention et de dénonciation des équipements dangereux, et qu’elle compte bien continuer dans cette voie constructive ;

– qu’elle entend par tous les moyens exprimer son refus de ces nouvelles mesures, et que les manifestations dans l’espace public en font bien sûr partie ;

– qu’elle s’inscrit dans un mouvement national de concert avec l’association 40 Millions d’Automobilistes, afin de réunir, pour plus de force dans l’expression et plus de visibilité dans ces manifestations, toutes les énergies œuvrant contre ces dispositions aberrantes.

La FFMC ne manquera pas de se rappeler au bon souvenir des pouvoirs publics très prochainement et de façon de plus en plus déterminée jusqu’à l’abandon de ce projet grotesque et le retour à une politique constructive, raisonnée et réaliste de la sécurité routière.

Jean-Luc,
Coordinateur FFMC 88