Info Canicule

Bonjour à tous,

Voici quelques informations / recommandations concernant le risque d’hyperthermie pour les motards en cette période de canicule, que nous souhaitons partager :


Concernant le revêtement routier :
« Outre les effets de la chaleur sur le conducteur, le revêtement routier subit des modifications qui peuvent être dangereuses. Ici les phénomènes de ressuage ou d’arrachage au sol. Le ressuage correspond à la remontée de bitume sur la couche de roulant. Il recouvre les gravillons et provoque une perte d’adhérence. Les voitures et surtout les deux-roues sont particulièrement concernés. Ces zones dangereuses sont identifiables : apparition de bandes noires molles ou lisses aux endroits de passage des roues des véhicules. »
Voir la photo sur cette page : http://france3-regions.francetvinfo.fr/lorraine/canicule-la-chaleur-des-effets-sur-le-revetement-routier-762792.html

Concernant l’équipement du motard : il faut se couvrir !
Jusqu’à 30 – 35°C :
–        Utiliser un blouson spécial été avec des ouvertures laissant passer l’air
–        Préférer un équipement moto de couleur claire
–        Dissimuler tout bout de peau exposé au soleil (cou, poignets) avec un tour de cou, bandana, etc.

Au-delà de 35 °C : la sueur s’évapore trop vite pour refroidir le corps, la peau se dessèche et commence à absorber la chaleur de l’air ambiant (début de la déshydratation).
–        Isoler la peau de l’air chaud ambiant à rester couvert
–        Mouiller le tour de cou (ou le bandana) et le placer bien haut dans le cou, jusque sous les oreilles (le flux d’air chaud fera s’évaporer l’eau et donc diminuer la température de la peau) ; ne pas hésiter à le remouiller toutes les 10 à 15 minutes sans attendre qu’il soit sec
–        Efficace aussi : se vider une bouteille d’eau dans le blouson à chaque arrêt

Sans oublier les conseils classiques :
–        Boire beaucoup d’eau avant de partir et régulièrement en cours de route (environ ½ litre/h)
–        Éviter l’alcool, les boissons sucrées, les boissons gazeuses (elles augmentent la déshydratation) ainsi que le thé et le café (diurétiques)
–        Rouler aux heures les moins chaudes
–        Etc.

Une dernière chose concernant la pollution cette fois : les fortes chaleurs entrainent une augmentation de la pollution par l’ozone (irritation du nez et de la gorge, gêne respiratoire).
http://www.estrepublicain.fr/environnement/2015/07/02/pic-de-pollution-a-l-ozone-ce-soir-a-la-schlucht
Les effets de l’ozone sont aggravés avec les efforts physiques intenses, qui augmentent le niveau d’air inhalé et donc l’ozone, donc roulez cool…

A bientôt,

Christophe